L’humanité…

L’humanité, c’est l’ensemble de l’espèce humaine. Mais c’est aussi la disposition à la compréhension, à la compassion envers ses semblables, celle qui porte à aider ceux qui en ont besoin, c’est un ensemble de caractères par lesquels un être vivant appartient à l’espèce humaine…

Est-ce que notre humanité est en train de changer dans cette période ? Est-ce que nous devrions en avoir davantage ?

Notre vie habituelle nous donne une humanité de façade, elle nous fait dire bonjour lorsqu’on croise quelqu’un dans la rue, échanger un sourire machinalement, saluer “cordialement” à la fin d’un courrier quelconque. On la confond avec la politesse. Le respect et la considération d’autrui en est absente, ainsi que le plaisir de partager ce que notre cœur peut donner.

Petit à petit, sans nous en apercevoir, nous nous rendons compte que, dans l’isolement, même ce semblant d’humanité nous manque. La prison dans laquelle nous avons tous été jetés nous prive de ces instants furtifs qui berçaient nos habitudes. Peut-être nous fait elle entrevoir, doucement, ce que la vrai humanité peut être, celle qui fait que chacun a besoin de l’autre, celle qui fait qu’on s’inquiète de l’autre. Ce partage qui, par des repas ou des fêtes nous nourrit, ces échanges qui nous lient, et qui nous permettront peut-être, de redécouvrir le plaisir simple d’être ensemble. Simplement ensemble…

N’oublions pas ….

N’oublions pas ceux qui sont seuls, ils sont maintenant encore plus seuls. N’oublions pas les personnes handicapées ou malades, celles qui sont dans les EHPAD, les MAS. N’oublions pas ceux qui souffrent car ils souffraient avant, celles qui sont paralysées par la peur ou l’inquiétude, pour eux ou pour leurs proches. Ceux dont la seule distraction était de regarder les voitures et les gens qui passent et qui ne passent plus.

N’oublions pas non plus tous ceux qui ne peuvent plus travailler, qui se demandent comment la vie peut ainsi continuer sans eux, qui ont perdu leur raison de vivre, qui se demandent maintenant quel était l’intérêt réel de leur travail, à quoi ils servaient avant. Était-il vraiment utile ce travail ? Était-il vraiment nécessaire à la vie des autres.

Ce temps de réflexion, nous sommes obligés de le prendre maintenant. Réfléchir est bien rare maintenant. On nous demande d’acheter n’importe quoi parce que c’est soi-disant nécessaire, de consommer n’importe quelle émission parce que ça distrait … De passer du temps sur les réseaux sociaux sinon on est “has been”. Alors que le temps est ce qu’on a de plus précieux, c’est la seule chose qu’on ne peut pas acheter ni prendre, le rêve impossible que beaucoup découvrent maintenant.

Commerces / Producteurs ouverts

BoucherieModeste Mas04 68 43 70 26
BoulangerieFabrice BARTHÉS04 68 65 14 58
Epicerie VIVAL 04 68 32 77 48
Fruits et légumesHélène BACOUTous les jeudis aux emplacements habituels.06 07 21 66 40
    
AlimentaireDomaine La Forge Carbou06 10 76 46 24
AlimentaireDomaine Jeanson04 68 43 78 55
AspergesRomain TORRECILLA06 76 04 99 25
AspergesChristian RAMOND06 11 05 67 96
AspergesManuel DOS SANTOS MOREIRA06 09 66 74 92
Fruits et légumesYannick SIRVENTous les dimanche matin place Cambriel.06 27 15 46 07
    06 18 14 44 88
PizzeriaPizzeria Donatella 04 68 12 20 10
RestaurantModeste MasPlat préparés à emporter04 68 43 70 26
Tabac PresseRémy JEANSON09 67 35 50 92
ElectricitéMichel DUCHATEAUDépannages d’urgence06 30 11 94 55 / 04 68 32 93 47

Certains commerces ou producteurs sont susceptibles de livrer les personnes qui ne peuvent pas se déplacer (téléphoner pour se renseigner)

Un nouveau monde

Les restaurants sont fermés, les centres sportifs ou culturels aussi, tous ces lieux de convivialité ont disparu tout d’un coup. Obligés pour certains à l’inactivité. Angoisse pour d’autre pour trouver un moyen d’écouler la production d’asperge ailleurs que dans les marchés ou les restaurants. Angoisse aussi pour ceux qui se demandent où trouver l’argent pour acheter la nourriture pour les enfants.
Certains autres sont privés de ce travail qui était tout pour leur vie. Ils découvrent leurs enfants, leur conjoint, leur maison. Ils découvrent un monde disparu, oublié. Ils rongent leur frein et se sentent inutiles.
D’un coup, on s’aperçoit que les métiers les plus beaux sont ceux de la santé : les médecins, les auxiliaires de vie, les infirmières, les aides-soignantes. Tous ceux dont la vie est tournée vers les autres. On réalise que l’essentiel est d’être en bonne santé, de manger, d’avoir un toit. On découvre que cette population invisible, ces 2% de français qui nous permettent de vivre sont plus essentiels que ces financiers qui n’apportent rien au monde et tout à eux.
C’est l’occasion aujourd’hui de remettre les pendules à l’heure, de changer notre manière de voir la vraie richesse.
Ceux qui passent toute leur vie à réconforter, à soigner, à s’inquiéter pour les autres, une infime minorité, sont les plus méritants. D’autant plus qu’ils ne le font pas pour la gloire, les honneurs ou l’argent.
Si chacun pouvait, à leur image, donner un peu de son temps pour l’autre. Si chacun pouvait ne plus être égoïste et retrouver le plaisir d’un sourire partagé dans un monde bien réel…
Puisse cette expérience humaine ne pas être qu’ un feu de paille et laisser une empreinte indélébile dans nos cœur.

Ceux qui prennent soin de votre santé

QualitéNomPrestationsCoordonnéesMail
MédecinMarc RussoConsultation uniquement sur RDV,    04 68 43 71 11mrusso@live.fr
  2 personnes max en salle d’attente,  
  Téléconsultation possible 
PharmacieAlain Tolsa 04 68 43 70 06
InfirmièreIsabelle Lemaire 06 14 97 48 38 
InfirmièreIsabelle Parant  06 82 95 96 21 
InfirmièreVirginie Faure 06 82 01 75 30
InfirmièreVéronique Lubrano 04 68 43 19 80
Aide à la personneHeureux sous son toit 04 68 32 66 52
DentisteCambon / VogtUrgence uniquement04 68 43 74 70